Qu’est-ce qu’un naturopathe ?

À force de suivre un rythme de vie effréné, notre organisme subit les conséquences du manque de sommeil, de la mauvaise alimentation et du manque d’exercice. Notre corps doit également supporter les polluants dans notre environnement. Dans ce contexte, il est difficile de retrouver un mode de vie sain. Pour reprendre le contrôle sur notre de vie et pour retrouver notre bien-être, le naturopathe sera d’une grande aide. Que faut-il savoir à son propos ?

Qu’est-ce qu’un naturopathe ?

·     Une médecine non conventionnelle reconnue par les autorités

À compter de l’année 1997, la naturopathie a été classifiée et reconnue par le Parlement Européen comme étant une « médecine non conventionnelle ». Depuis l’année de 2001, l’OMS a considéré la naturopathie comme étant une médecine traditionnelle. Cette pratique est classée au même rang que d’autres pratiques ancestrales telles que la médecine traditionnelle chinoise. C’est un métier du bien-être.

La naturopathie a pour objectif de renforcer les défenses immunitaires du corps par le biais de moyens naturels et biologiques. En d’autres termes, cette thérapie vise à prévenir les maladies et à stimuler la guérison à travers des techniques et outils naturels. Dans ce contexte, le naturopathe va recourir à l’équilibrage de l’alimentation, à la pratique d’exercice physique, à l’utilisation d’huiles essentielles et de plantes, etc. Il va accompagner ses clients et l’aider à retrouver les causes de ses troubles.

·      La différence entre la naturopathie et la médecine conventionnelle

Il est à noter que le naturopathe ne doit pas être assimilé à un médecin ou à un professionnel de santé. Il n’est pas en mesure de :

  • Mettre en place un diagnostic ;
  • Prescrire une ordonnance à ses consultants.
Lire aussi  Comment devenir phytothérapeute : guide complet et conseils pratiques

À la différence de la médecine conventionnelle, qui s’attache à traiter les symptômes, la naturopathie va agir en profondeur. Elle va déterminer les causes profondes des symptômes et va préconiser une approche globale.

Dans le cadre de son métier, le naturopathe va :

  • Donner des conseils pour faire perdurer le bien-être de ses clients ;
  • Proposer une thérapie holistique pour venir à bout de certains troubles tels que le manque de sommeil, le stress, etc.

·      Un soin complémentaire pour agir sur le bien-être

Le naturopathe agit en complémentarité avec les soins déjà mis en place par les professionnels de santé. Il va se servir d’outils tels que les techniques de relaxation, la phytothérapie, la micronutrition, etc. Il va offrir son aide pour que ses patients se sentent mieux. Si c’est nécessaire, il peut utiliser la réflexologie, le massage bien-être, les exercices de gestion du stress et de relaxation, etc.

La naturopathie va soutenir les personnes et leur permettre de garder leur corps en bonne santé. Cette discipline a pour ambition d’améliorer l’hygiène de vie de chacun afin de préserver le bien-être physique et psychique. Elle va aider à entretenir la santé.

Un naturopathe peut exercer son métier :

  • En profession libérale (ouvrir son cabinet ou proposer une consultation à domicile) ;
  • Au sein des magasins Bio ou des parapharmacies ;
  • Au sein d’établissements en lien avec sa spécialité ;
  • En collaboration avec d’autres professionnels de santé comme les dentistes, les psychologies, les laboratoires, etc.

Le métier de naturopathe : quelles sont les qualités requises pour emprunter cette voie ?

Pour devenir naturopathe, il faudrait avoir certaines qualités. Il est essentiel :

  • D’avoir un tempérament doux et posé: pour veiller au bien-être de ses clients, ce professionnel a recours à différents outils naturels. Tout au long de son accompagnement, il va se servir de techniques douces. Un naturopathe doit être capable d’instaurer une relation de confiance entre lui et son client.
  • D’avoir un bon sens de l’observation et de l’analyse: un naturopathe va se servir d’une approche globale afin de déterminer les causes des dysfonctionnements présents chez les clients. Il doit aussi être capable de leur expliquer clairement les mécanismes physiques et biologiques de leur organisme, l’origine du dysfonctionnement et le traitement préconisé. Le consultant pourra alors comprendre le fonctionnement de son corps et la voie qu’il devra suivre pour aller mieux.
  • D’être capable de respecter les traitements médicaux en cours: le naturopathe travaille en complémentarité avec les professionnels de santé. Il ne doit pas interférer dans le traitement des patients en cours.
Lire aussi  7 étapes pour devenir lithothérapeute

Quelle est la formation à suivre pour exercer le métier de naturopathe ?

Certes, le métier de naturopathe n’est pas encore soumis à une réglementation spécifique, cependant, pour gagner la confiance des clients, il faut suivre une formation liée à cette discipline. En principe, l’étudiant peut se former auprès d’une école de naturopathie. De nombreuses écoles proposent une formation en naturopathie. La durée des cours et les coûts de formation varient d’une institution à une autre. Même si la profession de naturopathe n’est pas encore réglementée, elle est tout de même très organisée à travers la DREETS et la DGCCRF.

Au moment de choisir votre centre de formation, vous pouvez vous renseigner auprès du SPN (Syndicat des Professionnels de la Naturopathie). Cette organisation est bien informée sur les écoles qui respectent les normes Qualiopi et se conforment aux valeurs du syndicat.

La formation en naturopathie peut se faire en présentiel, à distance (e-learning) ou en mixte. Tout dépend du centre de formation que vous choisissez. Les personnes en quête de reconversion professionnelle peuvent parfaitement se former à la naturopathie. Cette discipline est aussi adaptée aux professionnels de santé qui souhaitent accompagner leurs patients à travers la thérapie holistique.

Durant sa formation, un naturopathe va se familiariser avec de grandes thématiques telles que :

  • Les sciences médicales (biologie, anatomie, physiologie, immunologie, psychologie, etc.) ;
  • Les techniques spécialisées (nutrithérapie, homéopathie, phytothérapie, hydrologie, etc.).

Que faut-il savoir sur le salaire et la perspective d’évolution de carrière d’un naturopathe ?

Le coût des prestations d’un naturopathe peut aller de 50 à 200 euros. S’il travaille dans le domaine libéral, sa rémunération va être déterminée en fonction du volume de sa clientèle. S’il exerce son métier en tant que salarié, il va gagner entre 2 500 à 3 500 euros brut par mois, après avoir eu plusieurs années d’expérience professionnelle.

Lire aussi  Comment devenir aromathérapeute : conseils et guide complet

Lorsqu’il aura acquis une certaine expérience, le naturopathe peut se mettre à son compte et ouvrir sa propre structure.